Droits réservés : Daniel Rose concepteur-éditeur, 2019

  • Facebook Social Icône

Menu

Déplacez le curseur dans l'image

Le Paris de Noël n'est pas que monuments et places,  il est aussi histoire.

Le début de la deuxième moitié du XVIIe siècle est le tournant du pouvoir des classes.  Les princes et les bourgeois se verront remplacés par la Cour et les nobles : mouvement contemporain à l'absolutisme du Roi-Soleil, Louis XIV.  Les échecs de la Fronde Parlementaire et celle des Princes, ouvrent la porte à la puissance royale.  La vie sociale se réorganise.

Le 14 mai 1643, Louis XIII décède.  Le parlement aide Anne d'Autriche à obtenir le plein pouvoir de la régence jusqu'à la majorité de son fils, Louis XIV.  Le règne 'Richelieu' qui perdurait même après sa mort, survenue le 4 décembre 1642, est remplacé par celui de Mazarin.

En 1648 débute les affrontements politiques et financiers entre la régente, aidé de Mazarin, et une majorité des parlementaires de Paris. Appuyés par les princes, ils courtisent les parisiens qui se révoltent dans un premier temps. Cette journée sera connue sou le nom de 'La journée des barricades'.  1649, la famille royale s'enfuit de Paris qui devient sous le contrôle des Frondeurs.  1650, la Cour retourne à Paris après avoir réussit à 'acheter' à sa cause, des princes influents et à diminuer l'ardeur de la révolte parlementaire sans pour autant avoir arrêter la Fronde populaire.  En contre partie, le parlement empêche les étrangers à occuper un poste influent.  Mazarin se voit obliger de partir de France.  1651, le parlement déclare la majorité de Louis XIV qui a 13 ans.  1652, le roi accorde la permission à Mazarin de rentrer en France.  Le 2 juillet, l'armé royale affronte l'armée des frondeurs.  Cette affrontement est connue sous le nom de 'bataille du faubourg St-Antoine'.  Le meneur des frondeurs, Gaston d'Orléans prends possession de Paris.  Le 4 juillet, aidé par les princes, la population saccage le parlement, c'est 'la journée des Pailles'.  Suite à des représentations auprès du roi, le parlement réussi à le convaincre.  Le 21 octobre Louis XIV et Anne d'Autriche entrent dans Paris et s'installent au Louvre.  Sauf pour quelques uns, l'amnistie est accordée aux frondeurs et Mazarin est écarté de la cours.  C'est la fin des Frondes à Paris.

 

Le 11 juin 1652, 2 semaines avant la bataille du faubourg St-Antoine, la châsse de Sainte-Genviève, patronne de Paris, est sortie dans une grande procession.  Cet événement est organisé pour invoquer la paix et diminuer les ardeurs révolutionnaires de la population.

Le 4 juillet 1653, un an après la journée des Pailles, Louis XIV et Mazarin assistent à un feu d'artifice à la Place de Grève, où est situé le parlement.  Sans sortir de son quartier, installé au bord de la rive gauche de la Seine, au quai de la Tournelle, Noël à pu voir ce spectacle. 

Le 14 avril 1655, La Sorbonne condamne certaines activités des confréries de métiers. Elle organise une confrérie-cordonnier répondant à ses idéaux, mais sans succès.  En Nouvelle-France, Noël se déclare être cordonnier. Selon la coutume, le métier est transmis au fils par son père.  L'échec de l'entreprise de La Sorbonne a dû affecter le père et le fils Rose.  L'appartenance à un groupe était capital dans la vie d'une personne à cette époque. Cet insuccès a-t-il été un incitatif pour le départ de Noël vers la colonie?

L'hiver 1657-1658 fût extrêmement rigoureux.  Paris est dans le gel du 24 décembre 1657 au 28 février suivant.  Cet hiver est l'avant dernier vécu par Noël en Europe.  Est-ce une autre raison pour traverser l'Atlantique?