Droits réservés : Daniel Rose concepteur-éditeur, 2019

  • Facebook Social Icône

          Jean Talon est baptisés à Châlons-sur-Marne en Champagne le 8 janvier 1626.  Il arrive à Québec le 12 septembre 1665 pour un mandat d'intendant de 2 ans.  Il ne repart qu'en novembre 1668, après avoir insisté auprès de Colbert et du roi pour qu'ils considèrent son état de santé.  Rétablit, Louis XIV et son secrétaire d'État le convainquent de retourner en Nouvelle-France afin de poursuivre les excellentes réformes entreprises.  Jean Talon se mets à l'oeuvre dès le 18 novembre 1670 jusqu'en novembre 1672.  Il rétablit le Conseil Souverain en 1666.  Les règlements qu'il adopte concernant la population font en sorte que 1 500 personnes s'ajoutent à la population de la colonie et entre 600 et 700 enfants naissent en 1671.  La population passe d'un peu plus de 3 200 personnes au début de son règne à plus de 7 500 en 1672.  Il réorganise les terres pour permettre à plus de gens de s'y installer.  Du côté de l'économie, Talon vise l'autonomie de la colonie pour assurer sa survie.  Il se heurte à la vision de 'survie de l'âme' de Mgr de Laval créant des confits en les deux personnages. Il voit à la prospérité du territoire français en Amérique en s'impliquant dans l'organisation des missions du Régiment de Carignan contre les autochtones de Nouvelle-Angleterre.  Il retourne en France en 1672 et meurt le 24 novembre 1694.  Son corps repose dans la chapelle Ste-Catherine de l'église Notre-Dame-en-Vaux à Châlons-sur-Marne.

          Noël est au coeur de ces transformations sociale et économique de Talon. Il en est même très près.  Grâce aux visions d'expansions de Talon, Noël acquiert sa terre 'de la Vacherie', terres que les Jésuites sont obligés de concéder.  Par contre, la permission accordée au tanneur de Lévy pour faire de la cordonnerie à pousser Noël vers un autre métier.  Un contact personnel est officialisé par la signature de Talon comme témoin du contrat de mariage de l'ancêtre.  Finalement, grâce à Jean Talon, Noël Rose fait parti des 'Québécois' à boire la première bière artisanale fabriquée sur le territoire : pour contrer l'interdit d'eau-de-vie demandé par Mgr de Laval, Talon obtient du roi la permission de bâtir sa brasserie à Québec.  

Pour en apprendre +