Droits réservés : Daniel Rose concepteur-éditeur, 2019

  • Facebook Social Icône

Considérant les causes de ce groupe, Noël semble être 'manuel' jusqu'en 1673.  Après cette années, les procès se rapportent au travail de la terre, du foin, de la terre.  On peut donc supposer que Noël Rose, déclaré 'fermier', vends et livre des produits de ses terres.  C'est à partir de cette période qu'il se déclare charretier.  Le dernier document nous renseigne sur le délai de son décès puisqu'il est mentionné qu'il a signé un document le 28 juillet 1686 portant son décès entre cette date et le 25 novembre 1687, date du contrat de mariage de sa veuve Marie Monmaignier.

           14 juin 1671 : Doit payer 32 livres et 10 sols à Paquet Nony La Rose pour travail effectué.

        10 juillet 1671 : Doit payer 18 livres et une journée de travail ou 20 livres à Jean Gelly dit LAVERDURE pour du foin ayant servi à bâtir sa cheminée.

         12 avril 1672 : Causes reportée afin de faire témoigner deux personnes pour clarifier la position des deux parties. Me Romain Becquet demande que le travail de Noël Rose soit terminé en vertu de l'entente notarié chez Me Rageot.  Noël explique qu'il était 'mis en danger de travail' et que Becquet l'avait traité de voleur (l'insulte est condamnable à l'époque).  Becquet réplique qu'il l'a traité de 'trompeur', ayant effectué moins de travail pour ce qu'il lui avait payé.

           16 juin 1673 : Doit payer 100 sols à Guillaume Bonhomme pour un chapeau.

           4 juillet 1673 : Doit rendre 3 jours de travail à René Hubert.

           17 avril 1674 : Doit payer 20 livres à Marie Fleurant considérant la déduction d'un voyage de.... (charoiement).

          17 avril 1674 : Doit payer 11 livres à Abel Sagot pour un travail de taillandier (métier des outils tranchants).

           22 mars 1675 : Respecter le contrat de fournir 1 000 pièces de bois (probablement coupées d'une terre de Noël) à René Reaume.

           5 avril 1675 : Doit payer 50 francs ou rendre la vache et son fermage à Michel Le Court. Noël a apporté cette vache à la ferme qu'il vient de louée de Jacques Sevestre sur Grande Allée (Terre 10). 

           4 mai 1675 : Doit payer 9 francs et rendre 10 jours de travail évalués par Jean Lemire, Me charpentier, à Julien Jasmain.

           11 juin 1675 : Annulation de la sentence du 4 mai. Règlement hors cour est survenu.

 

           11 octobre 1675 : Doit réparer la cheminée conformément au bail avec Jacques Sylvestre sur Grande Allée.  Les travaux étant presque terminés, la cour demande une inspection pour valider.

           11 juin 1675 : Doit payer le solde convenu (pas plus de 12 francs) à Me Becquet, après validation faite.  Est-ce la conclusion de la cause entendue le 12 avril 1672?

           14 avril 1676 : Doit payer 10 livres à René Reaume pour un quartier de veau, moins 6 francs pour le travail de 4 jours fait par Rose pour le bois de Réaume.

           16 juin 1676 : Doit payer 4 livres à Robert Mossion, représentant sa femme, pour un 'Justacorps' (justaucorps, pardessus porté par les hommes).   Pour en apprendre + 

           30 juin 1676 : Doit payer 15 livres par cheval à Robert Mossion et Noël Pinguet pour dommage fait  dans les grains par 2 chevaux de Rose.  Les 2 chevaux ont été 'effarouchés' par un coup de fusil et ont fuit dans le bois. Ils ont été vus dans le grain des demandeurs à cinq heure du matin.  Les chevaux ont été ramené au Sieur Lemire, où Noël a récupéré le bêtes.  Un évaluateur évaluera les dommage causés.

           20 novembre 1676 : Révision de la cause du 5 mai 1675.  Jacques Sevestre prends le blâme étant propriétaire de la terre donc de ses produits.  Noël doit payer 'la journée' à Nicolas Barbotin pour s'est déplacé comme témoin à la demande de Noël Rose.

           26 février 1677 : Doit payer 216 livres à Jacques Sevestre, pour 2 boeufs, une pipe de choux, 2 roues ferrées, chevilles de fer, banneau sans roues une charue, une chesne deprou une de tresne, 4 couroyes, 2 bourboutons, 12 poulles, un coq, une fourche et un croq.  Le bail de 1675 (terre 8) est annulé et Noël doit partir pour le 15 avril prochain.

           12 mars 1677 : Doit payer 66 livres à Guillaume Julien, pour de la viande à boucherie moins 10 francs pour de l'herbage que Noël a vendu à Julien et 20 francs pour la location d'un bout de terre de la Grande Allée à Julien.  Considérant les dédommagements, l'ancêtre Rose est donc condamné à payer 30 livres à Julien.

           12 mars 1677 : Doit payer 10 journées de travail à raison de 20 sols à Julien Jasmin pour l'avoir accusé faussement.  Rose lui demande de remettre les cordes de bois.  Jasmin témoigne qu'il a reçu le bois du Sieur Dubucq, c'est à ce dernier que Rose à vendu le bois.

 

           9 juillet 1677 : Doit payer 9 livres à Pierre Aygron pour vente et livraison.

           1er avril 1678 : Doit payer une tresné de bois à Marie Le Barbier, veuve de Nicolas Marsolet.

           29 avril 1678 : Doit payer 25 livres à Nicolas Marion, sieur Lafontaine. François Laurent étant présent, considérant qu'il doit 20 livres à Noël Rose (voir cause reportée du 4 février 1678), il assumera le payement à Marion et Rose pour la balance de 5 livres.

           29 avril 1678 : Guillaume Jullien, boucher, pour Noël Rose, doit payer 60 livres à Thimothée Roussel, chirurgien.

          29 octobre 1678 : Doit recevoir un hypothèque 212 livres de Pierre Pellerin pour 2 chevaux.

          29 octobre 1678 : Doit payer 88 livres, un sol et huit deniers à Pierre Pellerin pour des coliers à chevaux et du foin.

         22 novembre 1678 : Doit payer 135 livres, à Guillaume Jourdain pour des chevaux.

      27 novembre 1679 : Confirmation de paiement de la dette envers Guillaume Jourdain, mentionné à la cause du 22 novembre 1678.

         26 mars 1680 : Doit payer 28 livres à Louis Lefebvre Batteville pour une habitation.

         23 janvier 1682 : Doit payer pour la quantité de bottes de foin non livrées  à Louis Boucher : 20 sur 100.

         16 novembre 1685 : Chartier, doit payer 3 livres  à Pierre Bouvier. taillandier, pourEscu de ferrure de chevaux.

         27 novembre 1685 : Chartier, doit recevoir 30 sols de Robert Choret pour une pièce de bois.

         6 août 1686 : Chartier, doit payer 35 livres à Lebasque ou travailler pour Lebasque pour l'équivalent.